Quelque deux mille facteurs d'instruments de musique actifs en Wallonie ou à Bruxelles entre le IX  et le XXe siècle sont répertoriés actuellement ; ce chiffre ne représente probablement qu'une petite partie de ceux qui ont effectivement travaillé chez nous pendant ces douze siècles. C'est dire la vitalité qu'a connue l'artisanat de la facture instrumentale dans nos régions. Si Bruxelles a été toujours le principal centre de facture, d'autres villes en Wallonie ont eu une importance non négligeable dans ce domaine :
Tournai, Mons, Namur et Liège en particulier.
 
La présente brochure comprend deux parties. La première retrace en sept chapitres l'évolution de la facture instrumentale à Bruxelles et en Wallonie du moyen âge à nos jours. La seconde est consacrée à la description des 117 instruments exposés, groupés dans des ensembles qui illustrent les étapes de la chronologie, la répartition géographique des centres de facture instrumentale et les conditions sociales dans lesquelles cette dernière s'est exercée.

Éditions Mardaga, 143 p., 1985