Aksak Maboul est un groupe fondé en 1977 par Marc Hollander et Vincent Kenis. L'acte de naissance du groupe est l'enregistrement de l'album Onze danses pour combattre la migraine, rédité récemment, pour lequel Hollander et Kenis mélangent et déconstruisent les genres afin de créer leur propre univers musical.

En 1980, le noyau dur d'Aksak Maboul (Hollander et Kenis) fusionne avec celui d'un autre groupe bruxellois, Les Tueurs de la lune de miel. Rejointe par une chanteuse, Véronique Vincent, cette nouvelle formation se produit à tour de rôle sous les deux noms, et ambitionne d'enregistrer deux albums différents. Seul l'album The Honeymoon Killers voit le jour.

En 2014 paraît enfin le 3e album d'Aksak Maboul : Marc Hollander retravaille les morceaux abandonnés en 1983, à partir d'enregistrements inachevés, et les rassemble sur un album (intitulé Ex-Futur Album), qui paraît en octobre 2014 sous le nom Véronique Vincent & Aksak Maboul.

Suite à l'accueil médiatique favorable réservé à Ex-Futur Album, Aksak Maboul reprend le chemin de la scène en 2015, avec une nouvelle formation comprenant Véronique Vincent (chant), Marc Hollander (claviers), Faustine Hollander (guitare, basse, chant), Sebastiaan Van den Branden (guitare, basse, synthétiseur) et Christophe Claeys (batterie, percussion), ces deux derniers étant par ailleurs membres du groupe Amatorski.